Garges 6 ans après…

Posté par le juin 20, 2014 dans Actus, Archives, Non classé | Commentaires fermés sur Garges 6 ans après…

Coupons court à tout suspense, Les Tigres de Garges sont champions de France N1 et joueront en Elite l’année prochaine. Un projet qui a commencé en 2008, symbolisé par le président Hervé Langois qui n’a jamais caché ses ambitions. Après un titre N3 puis un deuxième en N2, les Gargeois ont réalisé la passe de trois ce samedi avec ce titre N1, au terme d’une finale au combien difficile contre Villard-Bonnot. Si en venant sur cette page vous aviez l’intention de lire le résumé du match, vous allez être déçu car ce ne sera pas le cas. Je vous invite plutôt à lire l’excellent papier de Mathieu Laf... euh Yann Maillet qui revient dans les détails sur cette finale retour et que je n’oserai concurrencer. Sauf peut-être pour le choix des étoiles : « Comment as-tu pu oublier notre incroyable kop ? »
( http://www.rollerhockeyandfun.info/articles-a-la-une/2978-garges-en-a-tellement-reve-.html )

Non, ce papier sera un hommage à cette équipe pas toujours en forme mais grandement inspirée, une équipe qui s’est trouvée une vraie identité depuis le début des playoffs après une saison en dent de scie.

Retour sur la saison des hommes de ce titre

Du monde devant le filet

Commençons par le plus jeune d’entre eux, Maxime Broutin, gardien junior du club qui a su répondre présent à chaque fois qu’il a été appelé à défendre les cages Gargeoises comme contre Moreuil en début de saison ou encore à Bordeaux pendant 15 min lors des playoffs. Avec une marge de progression encore grande, nul doute qu’il aura sa chance à l’avenir.

Continuons avec le moins chanceux d’entre eux, Erwan Rousseau qui après avoir été présent toute la saison, s’est vu refuser l’accès aux playoffs en raison d’un manque de temps de jeu. Malgré tout il remporte avec ce titre N1 son deuxième titre avec les Tigres après celui de N2, durant laquelle il avait eu le droit de jouer la finale 😉

Enfin le gardien titulaire Stephen Iborra  qu’on a senti monter en puissance au fil de la saison. Il est à créditer de séries tout simplement incroyables notamment contre Nice et Bordeaux où il a sorti bons nombres d’arrêts déterminants. Un peu moins en vue pendant la finale, il reste  un élément clé de ce titre, le troisième pour lui.

N’oublions pas non plus Billel Oueriemi qui a goalé en début de saison pour la N1 et qui fait parti des historiques du club.

Des trentenaires dans le vent

Christophe Evrard  arrivé cette saison a amené  toute son expérience à l’arrière garde des Tigres. Parfois taxé de nonchalance c’est surtout et avant tout un génie incompris du dribble dont la grande force n’est de jamais paniquer et qui n’hésite pas à aller au charbon quand il le faut.

Loic Guedin son binôme et capitaine de l’équipe, fait partie de cette catégorie de joueurs dont on ne mesure pas toute suite l’importance. Ce n’est pas lui qui ira vous inscrire un triplé en cage vide, mais a l’inverse il sécurisera votre défense grâce à son placement et à sa hargne qui lui permettent de récupérer un nombre incalculable de palet. En tant que capitaine, ses discours et autres prières restent des « moments Nutella » pour reprendre une expression qu’il affectionne.

Vincent Jacob à l’inverse est un vrai renard des surfaces. Toujours à roder aux abords de la cage adverse, l’ « ancien » inscrit sa quinzaine de buts chaque saison. Une nouvelle fois décisif pendant les playoffs, il est un type de joueur qu’on ne retrouve pas dans le reste de l’effectif.

Guillaume Langlois…Et oui avec sa tête de jeune surfeur dur de se dire que le défenseur/coach/ex capitaine/entraineur des Tigres a passé le cap de la trentaine et pourtant c’est le cas. Trahis parfois par ses mollets, il a encore été cette saison un grand artisan du parcours des Tigres. Comme depuis la création du club, il a été au four et au moulin pour porter l’équipe et le club vers ce titre. Pour ceux qui se demandent qui est le plus technique, ce n’est pas Maxime mais bel et bien Guillaume #cowboyducks3lelasso

Michael Bernard, le graphiste attitré du club et historique lui aussi de l’équipe est revenu plus fort cette saison après une grave blessure au genou et un mariage de toute beauté. S’appuyant sur ses qualités de vitesse, l’autre frère Bernard a participé a la solidité défensive de l’équipe durant ces playoffs tout en n’oubliant pas de scorer par-ci par là.

Des jeunes aux dents acérées

Corentin Focheux à participé à sa première saison en N1. Tout juste âgé de 17 ans, il remporte par la même occasion son premier titre sénior. Encore en apprentissage il a su montrer son potentiel sur plusieurs matchs cette saison notamment à Bordeaux au match retour des playoffs . Well done Micha.

Rémi Legoffic lui c’est confortablement installé au sein de l’équipe sénior cette saison. Ses qualités de tir et de maitrise du palet lui ont permis de faire son trou en devenant petit à petit incontournable au point d’être présent sur le powerplay des Tigres. Une grosse saison pour ce junior ponctué notamment par des playoffs de haute facture.

Lilian Lefebvre qui n’a pas participé intégralement aux séries a lui aussi à l’image de Corentin découvert le groupe N1 cette saison. Un apprentissage intéressant ponctué notamment d’un très bon match à Moreuil.

Maxime Langlois ! Eh oui on a tendance à oublier que ce n’est encore qu’un junior. Je ne vais pas m’étendre sur son cas pour deux raisons évidentes.

1.Il sait déjà tous ce que je pense de lui

2.Je ne suis pas d’humeur à employer des superlatifs.

Je te souhaite un bon championnat du monde, On compte sur toi Gamin

Une histoire de frères

Difficile de dissocier Florent et Vincent Sorres tant leur entente a fait des merveilles au sein de la première ligne Gargeoise. Arrivée de Gennevilliers N2 cette saison, ils ont su tout de suite trouver leur place au sein d’un effectif qu’ils connaissaient parfaitement. Déterminants tout au long des playoffs ils ont apporté à l’effectif un nouveau souffle dont l’équipe avait tant besoin pour franchir ce palier et remporter le titre.

Un staff aux petits oignons

Jean-Pierre Iborra, dit l’aboyeur du banc de touche, nous a encore gratifié de scènes mémorable cette saison même si il a su à l’image de l’équipe devenir exemplaire sur la fin de saison. Un grand merci pour son implication depuis toutes ces années.

Hervé Langlois, le président du club, sans qui rien de tous cela ne serai arrivé. Merci pour tes speechs inspirés tout au long des séries, un rituel rassurant pour nous qui nous a menés jusqu’au titre.

Et puis il reste moi

Vous vous doutez bien que je ne vais pas me présenter, ni même parler de moi, mais juste profiter de ce petit encart pour remercier cette bande de joyeux lurons (c***), ainsi que nos supporters et l’ensemble de notre public. N’oublions pas non plus RHAF, la FMT, Hockeyline Distribution, SOCOM, Tonkovich, Cyril qui font aussi parti de cette belle aventure.

Rendez-vous l’année prochaine dans la cour des grands !

Alexandre Mourinho