DEBRIEF Tigré : Quatre à la suite ?

Posté par le décembre 10, 2016 dans Actus, Archives | Commentaires fermés

En s’imposant samedi dernier 8-6 à Epernay, les Tigres ont engrangé un troisième succès de rang. Après une phase aller mi-figue mi-raisin, Garges se positionne à la troisième place du classement général dominé par les intouchables angevins et les champions sortants ardennais. A quelques heures de la trêve hivernale, et avant un dernier match à disputer en 2016 en coupe de France du côté de Vierzon, retour sur les dernières aventures de la meute francilienne en compagnie de Julien Thomas, arrière international de retour aux affaires courant automne…

Salut Juju, première question, comment va notre bon vieux Julien Thomas ?

Julien Thomas : Plutôt bien en fait. Mon genou va bien, je n’ai pas de douleur en particuliers, il me reste encore à travailler sur les mouvements où il est en extension, mais ça va, je n’ai vraiment aucune gêne, je vais pouvoir attaquer tranquillement la saison de ski (rires). Plus sérieusement, j’ai moins d’appréhension qu’au début, je fais peut être un peu moins gaffe sur les contacts, même si pour dire vrai, je n’ai pas eu vraiment d’appréhension à un moment donné. Je ne suis pas à 100% pour l’instant, il faut continuer à avancer, j’ai envie de laisser ça derrière moi, de passer à autre chose.

Trois victoires après deux défaites lors de tes deux premières apparitions, quel est ton ressenti sur tes débuts sous le maillot gargeois ?

J.T : Disons que c’est assez nouveau pour moi, tant au niveau de la vie de groupe que le système de jeu pratiqué. D’un point de vue extra sportif le groupe est très fun, on se marre bien. Sur le terrain, c’est pour moi un changement total, avec très peu de conservation de palet et jeu assez fou fou. Je suis là pour essayer de canaliser un peu le truc, histoire de ne pas passer nos matchs à jouer un attaque/défense, j’ai plus vraiment l’âge pour ça.

« Nous avons réellement un coup à jouer sur la phase retour » 

Comment se sont passées tes retrouvailles avec les Rethelois et plus récemment avec Jimy Lefranc ?

J.T : Jimy est arrivé à la bourre donc on s’est vu brièvement, et c’était vraiment cool de revoir Andy, Taylor, Karl ou Alex pour citer qu’eux, nous sommes tous restés en contact, ce sont des amis très proches. Nous aurions pu gagner le match face à Rethel, on se met en difficulté sur des pénalités évitables, défensivement on arrive à blanchir une cinq minutes, et derrière ça se joue à pas grand-chose et je te parle même pas des deux cages vides de Guillaume (rires). Contre Grenoble c’est pareil, tu perds 4-2 avec un dernier but en cage vide et deux buts encaissés en infériorité, tu te dis forcement qu’avec un peu plus de discipline ça peut passer.

Dans sa globalité, quel est ton premier bilan à la fin des matchs aller ?

J.T : Au regard des résultats, on peut dire que nous faisons une première phase moyenne, mais finalement, nous sommes troisièmes donc c’est assez encourageant pour la suite. Je suis persuadé que nous avons réellement un coup à jouer sur la phase retour, même si Rethel et Angers ont une certaine avance.

Au niveau du bilan comptable, toujours pas de buts ?

J.T : Si si, je score à tous les entrainements !! (rires)

Peut-être un déblocage de compteur ce week-end à Vierzon en coupe de France ?

J.T : Pourquoi pas, je devais partir à Madrid prendre l’air avec les Sacos mais grâce à Hugo Vitou j’irais à Vierzon, merci à lui ! Concernant le voyage à Vierzon, nous nous attendons à un match galère chez eux, et même si ce sera certainement le cas c’est toujours des parties sympas à jouer. La coupe fait partie des objectifs du club, personnellement c’est un match comme un autre, donc pas de prise de tête en particuliers, juste prendre du plaisir. Bien sûr c’est toujours très cool d’aller à Carpentier, encore mieux de gagner Carpentier, puis de toute façon nous nous étions fixés l’objectif de gagner les quatre derniers matchs de l’année, à nous de remplir ce contrat avant les fêtes.

Propos recueillis par Mathieu Laforgue

Photo : Tigres de Garges, tous droits réservés