DEBRIEF‘ Tigré. Le temps des Séries

Posté par le avril 28, 2017 dans Actus, Archives | Commentaires fermés

Après avoir fini de la plus belle des manières la saison régulière, à savoir deux victoires de rang, Garges retrouvera ce samedi 29 avril Caen pour un explosif quart de finale Elite. A quelques heures du premier chapitre opposant deux des plus beaux lineup de la ligue, état des lieux de la tanière tigrée en compagnie d’Alexandre Ribeiro, représentant emblématique de la meute francilienne.

Salut Alex ! Après un Carpentier raté et une déconvenue notoire à Rethel, vous finissez la saison régulière sur deux victoires face à Aubagne et Epernay. Après une semaine de repos bien méritée, comment qualifierais-tu votre dernier mois de compétition ?

Alexandre Ribeiro : Il était important pour nous de gagner ces deux derniers matchs pour assurer notre quatrième place. Contrat rempli. Sur le papier, ce n’était certes pas les matchs les plus difficiles de la saison, mais entre un périple à Aubagne à huit et un dernier match contre une équipe d’Epernay qui jouait sa survie, ça aurait pu être plus compliqué, mais nous sommes restés sérieux. Malgré tout, cela n’enlève en rien notre déception de ce nouveau rendez-vous manqué à Carpentier et de la claque reçue à Rethel quelques jours plus tard. C’est bien beau de sortir les muscles contre des équipes moins performantes que nous, il va maintenant falloir apprendre à le faire face à plus fort.

« Le premier match à Caen sera déterminant ! »

En parlant de formation solide, vous allez retrouver Caen samedi pour le premier match de la série de 1/4 de finale. Aquoi vous attendez-vous face à une formation qui vous a pas mal réussie cette saison ?

A.R : Honnêtement, le premier match à Caen sera déterminant. Il n’est jamais simple d’aller s’imposer sur ce grand terrain que les joueurs locaux maîtrisent plutôt bien. Les Caennais disposent de quelques grands noms dans leur équipe, tout comme dans la nôtre comme a pu le souligner Antoine Rage. Même si je pense qu’on a intrinsèquement plus de talent, ça ne suffira clairement pas pour passer. La formation qui jouera le plus en équipe sortira vainqueur de cet affrontement, chose qui n’est toujours pas le cas en championnat.

Une série qui promet, d’autant plus qu’à la différence de l’an passé, elle se jouera sur deux matchs et non plus sur une seule et unique rencontre. Avantage ou inconvénient selon toi ?

A.R : Contre Caen, je dirais inconvénient, notamment par rapport à la particularité de leur terrain, mais en même temps, je trouve cela plus juste et méritoire ce format-là. Si tu passes avec deux victoires, c’est que tu le mérites vraiment et que tu as été la meilleure des deux équipes. L’an passé, avant de jouer Paris 13 sur un match sec nous étions plutôt confiants, et nous nous sommes fait surprendre. A nous aujourd’hui de ne pas répéter la même erreur.

 

Propos recueillis par Mathieu Laforgue
Crédits photo : Blackghost, tous droits réservés