DEBRIEF’ Tigré : « Back in the business »

Posté par le octobre 21, 2016 dans Actus, Archives | Commentaires fermés

Une semaine après avoir chuté à domicile face à Angers, les Tigres se sont refait la cerise ce samedi 15 octobre en s’imposant 8-2 à Amiens. Avant un nouveau match sur la route samedi à Caen, invaincu depuis le début de la saison et qui caracole en tête de la Ligue en compagnie de Rethel et Angers, retour sur les dernières aventures de la formation francilienne avec Maxime Langlois, triple buteur en Picardie.

Salut Max, grosse performance ce samedi avec une victoire 8-2 à Amiens dans une affiche finalement beaucoup moins accrochée que par le passé. À quoi attribues-tu cela ? Garges a fait un grand match ou Amiens est passé à côté ?

Maxime Langlois : Malgré le score, les matchs face à Amiens restent toujours difficiles. L’an passé nous les avions rencontrés trois fois, pour deux victoires dont une en coupe et une défaite. Sur ce match, nous avions à mon avis plus la rage au ventre qu’eux. Amiens a perdu beaucoup avec le départ de De Preval, c’est un atout en moins même si leur gardien n’a pas démérité, loin de là, en sortant de très bons arrêts. Nous voulions nous relancer après la défaite face à Angers la semaine précédente.

« Nous avions plus la rage au ventre qu’eux »

Justement, vous avez très vite mis de côté cette défaite pour votre première à domicile. Comment s’est passée la semaine précédant votre voyage en Picardie ?

ML : C’était important pour nous de mettre rapidement de côté cette défaite. Le plan de jeu mis en place cette semaine était simple, il nous fallait marquer le plus de buts possible avant la pause, sachant que depuis le début de la saison, Amiens faisait de gros retours en deuxième période. Cela ne s’est pas tout à fait passé comme ça. Nous avons fait jeu égal en première période et Amiens a eu de nombreuses occasions de prendre le large au tableau de marque après la pause grâce à des pénalités en notre défaveur. Nous avons su rester combattifs malgré les désavantages numériques et très solides défensivement, aidant comme il se doit notre gardien Daniel Brabec. Grâce à cette combattivité nous avons su saisir notre chance en contre en marquant trois fois en infériorité, ce qui a été le tournant du match.

Nouveau déplacement samedi à Caen, promu et leader surprise de la ligue Elite. Un mot sur ce futur affrontement face à de nombreux joueurs que tu connais bien, pour les avoir croisés à de nombreuses reprises, notamment en équipe de France ?

ML : Pour être honnête, je ne suis pas vraiment surpris qu’ils soient leaders du championnat même s’ils sont promus. Ca va en effet être un match difficile, je connais la plupart des joueurs caennais et ils ont clairement un effectif performant. Maintenant, ça reste un match comme un autre, et même s’il y a de bons joueurs en face, à nous de rester concentré, de ne pas tomber dans le piège tendu et de rapidement s’adapter à leur terrain, chose qui pour ma part sera une difficulté non négligeable.

Propos recueillis par Mathieu Laforgue

Crédits photo : BlackGhost, tous droits réservés