Un doux parfum de trahison

Judas, Brutus,Figo,Bouchut,Marais La comparaison est bien sur totalement impossible mais vous avez compris l’idée… Après avoir été accueillis par les Tigres, Baptiste Bouchut et Morgan Marais les ont remerciés à leur manière, en inscrivant chacun un but pendant la rencontre contre leur ancienne équipe. Merci les mecs, sans rancune ! Les Tigres ont un back-up Daniel Brabec étant indisponible pour la rencontre, Maxime Broutin le rookie de l’équipe (avec Julien Thomas bien entendu) a connu un baptême du feu peu évident avec cette rencontre contre Angers. Malgré la défaite, le jeune gardien a montré que son équipe pouvait compter sur lui en cas de nouvelle absence de leur cerbère tchèque, avec plusieurs arrêts importants et une attitude très sereine. A confirmer ! Des hommes en jaune sans fioritures ni égratignures  Puisque l’inverse est souvent mentionné, soyons juste envers les deux autres acteurs de ce match, qui ont su laisser place au jeu et siffler avec parcimonie quand cela devenait franchement nécessaire. Résultat, un bon match de hockey entre les deux équipes et peu de tensions pendant le match. Ah ouais ! La meute bientôt au complet Alors que la plupart des effectifs d’Elite sont au complet, Garges a dû déplorer pour ce match l’absence de Daniel Brabec, Julien Thomas et Maxime Ribeiro. Trois joueurs de poids pour la formation francilienne qui aura bientôt la chance d’enfin disposer de toutes ses armes, Brabec et Ribeiro étant prévus pour le déplacement à Amiens ce week-end, tandis que Thomas est tout proche d’un retour.  

octobre 14, 2016

Lire la suite

La recette du jour : Le soufflé Gargeois

La préparation Dans un premier temps, prenez deux équipes à effectif réduit qui se retrouve deux semaines après s’être affrontés en finale de coupe européenne. Installez vous à nouveau dans une salle André Chausson bien garnie, mais qui à l’inverse de la récente confrontation sonne un peu creux. Du côté des deux équipes, versez pour Rethel une grosse dose de confiance et d’assurance tandis que du côté bleu et blanc, saupoudrez l’ensemble d’un esprit revanchard. Soufflez, soufflez, soufflez Après une période de préchauffage habituelle des différents ustensiles vous êtes en mesure d’admirer les premières flammes et odeurs de votre préparation. C’est Garges qui ouvre le bal en étant plus mobile que leurs adversaires du soir, certainement surpris et encore dans une phase de frémissements. Votre travail sera alors de veiller à ce que les Tigres ne s’enflamment pas après avoir ouvert le score par l’intermédiaire du plus bel œuf de votre panier (Vincent Sorres) et d’autant plus après le second but signé Guillaume Langlois. Si à mi-parcours le score est de 2 à 0 et que tout semble vous sourire, c’est que  vous êtes sur la bonne voie. Vous pouvez donc aller remplir votre gourde du nectar de votre choix et vous préparez pour la suite de la recette qui peut s’avérer beaucoup plus pointu. Puis s’essoufflez, s’essoufflez, ces soufflés… On se concentre, on replace son tablier car c’est maintenant que le plus dur commence, après une première moitié de jeu où vous avez donné la part belle à votre ingrédient bleu et blanc, il est temps de les contrarier et de laisser s’immiscer petit à petit vos condiments noirs et rouges. Comme souvent il sera difficile pour eux de se faire une place dans le contenant Gargeois mais les Tigres savent aussi être complices et faciliter les choses. Au fil du temps, les petits diables occuperont les espaces, dicteront le rythme et renverseront la vapeur par le biais des épices Gabillet et Boitard. Et si jamais vous n’êtes pas totalement en confiance dans votre tambouille vous pouvez toujours compter sur vos plats prêts à l’emploi : Les Lefranc. C’est…

mars 21, 2016

Lire la suite

L’Ecureuil donne une leçon d’épargne aux Tigres

Les Tigres étaient pourtant au courant. Le match aller bien que serré au niveau du score n’avait pas présenté de difficultés majeures mais ils savaient que ce retour en terre picarde ne serait pas du même acabit. Et pour cause,  Amiens maitrise parfaitement ses matchs à domicile sur le petit terrain de la Verrière qui colle parfaitement au style du jeu des amienois, à savoir un jeu direct, rapide et assez équilibré pour rester solide en défense.  Une méthode qui n’est pas sans rappeler, le jeu des Tigres, même si pour nuancer, on notera que les joueurs du Val d’Oise ont tendance à un peu plus conserver le palet. En plus de leurs assises défensives, ces deux équipes ont pu compter ce samedi sur deux gardiens en grande forme avec une mention spéciale au portier des Ecureuils qui aura été sollicité à de nombreuses reprises sans pour autant baisser de rythme. Pourtant tout avait très bien commencer pour les joueurs de Garges qui pendant les 10 premières minutes du match ont su faire mal à la défense des hommes de Renaud Crignier. C’est ainsi que logiquement les Tigres seront les premiers à scorer par l’intermédiaire de Martin Fiala après plusieurs tentatives infructueuses (0-1). Mais après ce but Garges n’a pas su enfoncer le clou laissant Amiens revenir tranquillement dans la partie. Sans jamais sortir de leur schéma, et en restant appliqué tout au long du match Amiens a su tout d’abord égaliser, avant de profiter d’un coup du sort sur un tir de Renaud Crignier dévié par la bouche de Rémy Le Goffic  directement dans les filets de son propre gardien (1-2). Fort de cet avantage les écureuils et surtout De Préval ont fermé la boutique, résistant aux derniers assauts des Tigres avant de les crucifier sur un but en cage vide à quelques secondes de la fin du match (3-1) C’est donc Amiens qui récolte les trois points de ce « Schyzophrénico » au terme d’un match qui aurait pu être une nouvelle fois remporté par les deux équipes.

février 12, 2016

Lire la suite

Sept à la maison

La faute à un manque d’agressivité  Garges perd énormément de duels, que ce soit dans les coins, dans la zone de vérité, ou après un rebond, très souvent l’adversaire aura l’avantage cette saison sur les Tigres. Une situation impensable la saison dernière où il était très compliqué pour les joueurs des autres équipes de s’en sortir sans une ou deux griffures. La faute aux fautes Tout le paradoxe se retrouve ici. Garges manque d’agressivité mais reste pourtant l’une des équipes les plus pénalisées de la ligue Elite. Des petites fautes à répétitions parfois sifflés facilement qui pénalisent fortement l’équipe, qui ne peut développer son jeu et doit subir de nombreuses situations d’infériorité, comme ce fut le cas encore ce week-end. La faute à Montchavin-Nice Sur les sept buts encaissés, évidemment que les Tigres ont commis des erreurs, mais ce serait faire offense à l’équipe sudiste que de ne pas reconnaître la fluidité de leur jeu offensif porté par un Junior Cadiz d’une facilité déconcertante. Pour parler un peu du match… Tout d’abord je vous invite à visionner l’excellente vidéo de la FMT pour voir le résumé du match : https://vimeo.com/147989171 En ce qui concerne le résultat, pas grand chose à redire, la meilleure des deux équipes à gagner même si le score ne reflète pas vraiment l’écart de niveau. Cependant, la seule vérité reste celle du tableau d’affichage et à ce jeu, Garges est encore loin des meilleurs. A.Mourinho Crédits photo : Bulldog’s Factory, tous droits réservés  

décembre 8, 2015

Lire la suite

De l’Amiens avec du neuf

Tiens une défense Après la claque reçu lors du match d’ouverture, les locaux avaient besoin de se rassurer sur leur jeu défensif qui fut, l’un des fondamentaux de cette équipe la saison dernière. Soucieux de retrouver cette base, la troupe de Guillaume Langlois a affiché un grand sérieux tout le long du match, hormis peut-être sur le second but des Picards, faisant la plupart du temps déjouer des visiteurs pris dans l’étau des Tigres. Et quand bien même les Amiénois parvenaient à se défaire de la vigilance des joueurs, ils devaient encore battre un Daniel Brabec en grande forme. Fort de cette solidité retrouvée, Garges maitrisa la rencontre dans son ensemble… » « Et les dix premières minutes de la seconde  période ? » s’étouffe un supporter des Ecureuils. Effectivement mon cher ami, il serait totalement injuste de ne pas parler de cette période où l’édifice des Tigres se retrouva fortement secoué par une équipe d’Amiens revenu des vestiaires avec deux buts de retard, mais aussi et surtout une motivation plus grande. En égalisant assez rapidement (2-2) les adversaires des Tigres, ont pu penser avoir fait le plus dur, mais ce samedi, Garges avait des ressources.   22 v’la les nouveaux Des ressources incarnées par les premiers buts des petits nouveaux : Hugo Vitou et Morgan Marais.  Si le premier a choisi la sobriété pour se distinguer en ouvrant le score d’un tir du poignet en lucarne, le second a lui fait parler sa vitesse et son agilité pour mystifier la défense et le gardien dans la foulée. NDLR : Un supporter avisé vient de m’informer que Morgan n’est pas un rookie chez les Tigres. Cela n’enlève rien à la beauté de son action. Pour finir le travail les Tigres se sont appuyés sur des « habitués » en la personne de Martin Fiala auteur du 3-2 au terme d’une action heureuse, puis de Guillaume Langlois qui allait sceller le score en cage vide. (4-2) Pour Garges cette victoire est évidemment importante, notamment en considérant l’efficacité défensive. Mais il va falloir dès maintenant se concentrer sur le prochain match contre Paris 13, grosse équipe annoncée de…

octobre 22, 2015

Lire la suite

Deux demis pour la table Tigres !

Garges attendait impatiemment ce match retour contre une équipe de Paris 13 qui leur avait fait connaitre la défaite au match aller suite à une rencontre assez rocambolesque pour les joueurs de Guillaume Langlois.  Conscient de l’enjeu du soir les gargeois savaient qu’aucun cadeau ne serait fait du coté de l’adversaire qui malgré des résultats en dent de scie, reste une équipe accrocheuse et plutôt rugueuse. Trois Homme du match Collectivement , Garges a répondu présent. L’équipe est restée sérieuse et appliquée  pendant toute la rencontre en étant notamment une nouvelle fois très performante en infériorité numérique leur permettant de s’imposer 5-2 au final. Mais trois joueurs ont clairement fait basculer le match en faveur de Garges Guillaume Langlois, le blessé vous salue bien Blessé pour une longue durée face à cette même équipe de Paris 13, le coach/joueur des Tigres semble retrouver tout ses moyens depuis quelques matchs. Ce soir comme une marque de revanche il a surement signé sa meilleure performance de la saison avec deux buts et une passe décisive et surtout beaucoup de choix gagnant autant offensivement que défensivement. Leçon de tirs avec Martin Fiala Meilleur buteur de l’équipe gargeoise, l’international tchèque est une menace constante pour les équipes adverses, grâce notamment à son tir d’une précision chirurgicale et travaillé sans cesse aux entrainements. Résultat un hat-trick copier/coller laissant le goal de P13 sur place. David Sem, le mur de Garges Moins en vue d’un point de vue statistiques que ses deux autres compères, ce serait pourtant scandaleux de ne pas mentionner le match du numéro 21 de Garges tant il a mis en échec les Parisiens et conserver le palet dans des situations pourtant chaudes. Pour les amateurs de football, une sorte de Marco Verrati avec la carrure de T.Silva. ——– A retenir… Grâce à cette victoire combiné à la défaite d’Angers contre Rethel les Tigres sont donc qualifiés pour les demi-finales du championnat de France. D’ici la les Tigres se déplaceront à Angers pour le dernier match de championnat et surtout seront présent à Carpentier pour un nouveau choc contre Rethel le samedi 25…

mars 29, 2015

Lire la suite