DEBRIEF‘ Tigré. Le temps des Séries

Salut Alex ! Après un Carpentier raté et une déconvenue notoire à Rethel, vous finissez la saison régulière sur deux victoires face à Aubagne et Epernay. Après une semaine de repos bien méritée, comment qualifierais-tu votre dernier mois de compétition ? Alexandre Ribeiro : Il était important pour nous de gagner ces deux derniers matchs pour assurer notre quatrième place. Contrat rempli. Sur le papier, ce n’était certes pas les matchs les plus difficiles de la saison, mais entre un périple à Aubagne à huit et un dernier match contre une équipe d’Epernay qui jouait sa survie, ça aurait pu être plus compliqué, mais nous sommes restés sérieux. Malgré tout, cela n’enlève en rien notre déception de ce nouveau rendez-vous manqué à Carpentier et de la claque reçue à Rethel quelques jours plus tard. C’est bien beau de sortir les muscles contre des équipes moins performantes que nous, il va maintenant falloir apprendre à le faire face à plus fort. « Le premier match à Caen sera déterminant ! » En parlant de formation solide, vous allez retrouver Caen samedi pour le premier match de la série de 1/4 de finale. Aquoi vous attendez-vous face à une formation qui vous a pas mal réussie cette saison ? A.R : Honnêtement, le premier match à Caen sera déterminant. Il n’est jamais simple d’aller s’imposer sur ce grand terrain que les joueurs locaux maîtrisent plutôt bien. Les Caennais disposent de quelques grands noms dans leur équipe, tout comme dans la nôtre comme a pu le souligner Antoine Rage. Même si je pense qu’on a intrinsèquement plus de talent, ça ne suffira clairement pas pour passer. La formation qui jouera le plus en équipe sortira vainqueur de cet affrontement, chose qui n’est toujours pas le cas en championnat. Une série qui promet, d’autant plus qu’à la différence de l’an passé, elle se jouera sur deux matchs et non plus sur une seule et unique rencontre. Avantage ou inconvénient selon toi ? A.R : Contre Caen, je dirais inconvénient, notamment par rapport à la particularité de leur terrain, mais en même temps, je trouve cela plus juste et méritoire ce format-là. Si tu passes…

avril 28, 2017

Lire la suite

(Last) DEBRIEF’ Tigré

Salut Max, votre saison s’est arrêtée prématurément face à Paris (ndlr, défaite 6-5), quelques jours après cet échec quelle analyse fais-tu de cette rencontre ? Maxime Langlois : C’est simple je pense tout simplement que nous n’étions pas assez motivés. Nous avons aussi sans doute peut-être pris le match à la légère, sachant que nous les avions déjà battus trois fois dans l’année. Maintenant, sur l’ensemble du match, Paris avait clairement plus envie de cette victoire que nous. « Jouer dans plusieurs compétitions et ne rien gagner c’est à l’arrivée très frustrant »  Vice-champion d’Europe, dernier carré en coupe de France, quart de finaliste du championnat Elite, quel serais ton bilan sur cette campagne 2015/16 ? ML : C’est une bonne saison dans l’ensemble. Comme tu viens de le dire vice-champion d’Europe, demi-finaliste en coupe, et arriver en quart de finale du championnat, c’est plutôt pas mal. Mais bon, il y a des regrets quand même, le fait de jouer dans plusieurs compétitions et ne rien gagner c’est à l’arrivée très frustrant. La saison n’est pour autant pas totalement terminée, place désormais au Mondial italien. Quels sont tes objectifs pour cette future compétition où vous aviez l’an passé décroché l’argent ? ML : Je pense que mon objectif est commun au reste du groupe, c’est de faire mieux bien-sûr que l’an dernier, à savoir être champion du monde. Le groupe a beaucoup de ressources, c’est désormais à nous de faire ce qu’il faut pour atteindre notre objectif. Propos recueillis par Mathieu Laforgue Crédits photo : Bulldog’s Factory, tous droits réservés

mai 11, 2016

Lire la suite

DEBRIEF Tigré (Montchavin-Nice. 02/04/16)

Salut Alex, finalement, gagner à Montchavin, quoi de mieux pour préparer Carpentier ? Alexandre Ribeiro : En effet, c’est toujours mieux de préparer ce type d’événement avec une victoire. On se devait d’aller gagner là-bas d’une part pour rester dans la course à la deuxième place et d’autre part pour pouvoir se concentrer sur la demi-finale à venir contre Rethel. « Je ne pense pas que j’aurais misé mes économies sur nous » Justement, à une journée de la fin de la saison régulière, terminer à la deuxième place est toujours d’actualité. Franchement, à la trêve hivernale, avec un bilan mi-figue mi-raisin, vous auriez misé une pièce sur votre équipe ? A.R : Honnêtement, je ne pense pas que j’aurais misé mes économies sur nous, même si la cote devait être belle après notre début de saison compliqué. Je savais, ou du moins j’espérais, que l’équipe allait redevenir performante, mais pas au point d’être encore en course pour cette seconde place. Nous avons certes bénéficié d’éléments favorables, mais on s’est aussi arrachés pour aller chercher des résultats face aux grosses équipes du championnat. Samedi, à Carpentier, la Mecque du roller hockey français et face à Rethel, la vitrine du roller hockey hexagonal, que demander de plus pour l’énorme échéance qui vous attend dans le treizième arrondissement de la Capitale ? A.R : La réponse bateau serait une victoire, mais il va falloir aller la chercher, Rethel ne nous fera aucun cadeau. Donc je vais plutôt te répondre prendre beaucoup de plaisir pour l’équipe et s’appuyer sur une grosse présence de nos supporters. Pour finir, petit message personnel, il semblerait que Patrick Bontuyo soit en représentation exceptionnelle le 23 et 24 avril à Ris Orangis. Du coup, c’est le moment pour aller le remercier ou si vous avez des comptes à régler (rires). Propos recueillis par Mathieu Laforgue Crédits photo : Bulldog’s Factory, tous droits réservés

avril 6, 2016

Lire la suite

LES TIGRES DE RETOUR A CARPENTIER

Hugo, quel est à chaud ton ressenti sur cette qualification pour le dernier carré de la coupe de France ? Hugo Vitou : « Nous sommes rentrés dans le match comme il fallait avec des buts en tout début de partie. Nous n’avons pas par la suite su garder le rythme, et on s’est fait surprendre dans une fin de première période où ils arrivent à remonter au score très rapidement. Au final, après une pause à la mi-temps importante et une bonne motivation collective, nous avons su remettre notre jeu en forme et gagner ce match. » « Nous avons dû nous concentrer pour remettre rapidement les choses au clair » En effet, après une entame tambour battant, vous avez livré un sacré mano à mano avec Amiens, quels éléments ont fait tourner la partie en votre faveur ? H.V : « Suite à la remontée fulgurante d’Amiens, nous avons dû nous concerter pour remettre rapidement les choses au clair… Nous avons commencé par renforcer notre défense, puis réussi à bien faire tourner le puck pour trouver la faille et ainsi augmenter notre compteur. » À titre personnel, après une première campagne européenne, ce sera ton premier Carpentier. Quel est ton sentiment sur cette future participation à un événement si particulier dans le paysage du  roller hockey hexagonal ? H.V : « C’est une victoire personnelle en effet. J’ai eu la chance de participer au championnat de France dans plusieurs catégories, à des championnats du Monde, puis très récemment à une coupe d’Europe. Pour autant, je suis plus qu’excité de pouvoir participer pour la première fois au Final four de la coupe de France si mythique que je suis allé voir en tant que spectateur l’an dernier. J’espère que nous pourrons continuer sur cette dynamique pour montrer que nous ne sommes pas là par hasard ! » Propos recueillis par Mathieu Laforgue Crédits photos : Black Ghost,tous droits réservés  

mars 17, 2016

Lire la suite

DEBRIEF’ Zébré (Paris 13)

Salut Captain ! Donc, troisième victoire de la saison contre Paris, bon c’est bon on a bien compris qui est le patron en Ile de France. Ça fait quoi d’être la référence en terme de roller hockey dans la Capitale ? Loïc Guedin : Au delà du fait qu’on est sans conteste les patrons, tu veux vraiment que je réponde ça et qu’on se fâche avec tout le monde ? Non plus sérieusement, le championnat c’est bien sympa mais la coupe de France reste pour nous un objectif, faire Carpentier c’est vraiment un kif, t’imagines même pas. Après notre défaite la semaine dernière, il fallait réagir, donc battre Paris pour la deuxième fois de suite en quelques semaines nous a fait du bien. « Il m’a fallu clairement prendre les choses en main » Outre le fait de confirmer que les Langlois, Fiala et autre Vitou ont fait un sacré match de feignasse samedi dernier, t’as été obligé de jouer ton rôle de capitaine à fond et sauver la baraque en marquant un but exceptionnel. On ressent quoi quand on est le héros de la soirée ? L.G : Entièrement d’accord avec toi, nos trois petites starlettes n’ont pas réussi à trouver le chemin des filets. Pourtant, c’est pas faute d’avoir essayé, j’ai évolué en première période avec Max en défense, et malgré mes nombreux caviars il n’a réussi qu’à attraper les montants… Face à ces échecs répétitifs, et voyant la prolongation arriver, il m’a fallu clairement prendre les choses en main et en tant que bon capitaine faire parler la poudre ! Voyage dans les Bouches du Rhône ce week-end pour votre PSG-OM à vous. On est bien d’accord, c’est le match de la saison à pas perdre, du coup vous avez prévu quoi pour venir à bout des Cigales Olympiques de l’ami Gontero ? L.G : Ce week-end, c’est Classico avec défaite interdite sous peine d’être renié par nos Ultras ! C’est un déplacement pas évident car Aubagne reste sur de bonnes performances à domicile (ndlr, big up à John Ostré). Pour nous, c’est important d’engranger des points et de la confiance même si après, le programme…

février 17, 2016

Lire la suite